Société d'Imagerie Médicale
Bois-Bernard

La radioprotection

    Nous sommes en permanence exposés tout au long de notre vie aux rayonnements ionisants. Il existe plusieurs sources d’expositions dont l’exposition à des fins médicales fait partie.

 

 

Si nous ne pouvons influer sur les autres sources de rayonnements, nous pouvons tout a fait limiter au mieux l’exposition à des fins médicales. C’est ici qu’interviens la Radioprotection qui correspond à l’ensemble des moyens mis en œuvre pour limiter l’exposition des patients et du personnel.

Aussi l’exposition de la population des fins médicales doit se faire dans le respect du cadre législatif.

 

La RADIOPROTECTION à l’Imagerie Médicale de Bois-Bernard

Pour répondre pleinement à ses obligations la SIMBB est dotée d’un Service Compétent en Radioprotection composé entre autre de :

  • 2 Personnes Compétentes en Radioprotection, veillant à l’application quotidienne des mesures de radioprotection en Imagerie et en Médecine Nucléaire.
  • 1 Radio pharmacienne, veillant à la qualité des radiopharmaceutiques utilisés en Médecine Nucléaire.
  • 1 Radiophysicien, qui veille à l’optimisation des doses délivrées en Imagerie, Médecine Nucléaire et Bloc Opératoire.
  • 2 autres PCR, veillant à l’application quotidienne des mesures de radioprotection au Bloc Opératoire.

 

En pratique, la radioprotection repose sur 3 grands principes :

            1°- La limitation des expositions :

            La radio c’est comme les antibiotiques, ce n’est pas automatique ! Pour cela, seul votre médecin peut prescrire un examen radiologique utile au diagnostic.

            2°- La Justification de l’acte :

            C’est l’argumentation de la demande permettant de valider que l’examen prescrit est le plus approprié et contributif. A ce titre le radiologue peut éventuellement modifier la demande en transformant un Scanner en Echographie ou en IRM (qui sont des examens non irradiant) s’il le juge utile.

            3°- L’optimisation des doses :

            Ceci correspond à abaisser aussi bas que possible les doses délivrées tout en conservant une qualité d’imagerie optimale nécessaire au diagnostic.

            Pour cela les réglages de nos appareils sont optimisés par les techniciens et ingénieurs lors de leur installation et maintenances préventives.

            La vérification et l’amélioration de ces réglages est effectué annuellement notre Physicien Spécialisé en Radio Physique Médicale lors des Contrôles Qualités Internes. Des contrôles qualités quotidiens (notamment en Mammographie et Scanner) sont réalisés par les manipulateurs avant la réalisation des examens.

            Un Organisme agréé effectue également en plus  tous les ans, sur l’ensemble des appareils, un Contrôle Qualité Externe et aussi un contrôle de la Radioprotection.

            L’ensemble de ces contrôles sont tracés, archivés et tenus à la disposition des autorités de tutelles  telle que l’Autorité de Sureté Nucléaire, qui lors de ses visites périodiques, contrôle que l’ensemble des moyens de radioprotection sont bien mis en œuvre au sein de l’établissement. Les rapports de ces contrôles étant mis à disposition du publique sue le site de l’ASN : http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Lettres-de-suite-d-inspection-dans-le-domaine-medical

 

            Enfin depuis de nombreuses années, l’Imagerie Médicale de Bois-Bernard investi dans un matériel de dernière génération garantissant une qualité d’imagerie optimale pour une irradiation minimale (Technologie à capteurs plans en Radiologie, Cardiologie interventionnelle et Mammographie. Imagerie Itérative et « Low Dose » en Scanner)

 

Quelques exemples de doses reçues lors d’examens d’imageries :

 

Si vous avez des questions n’hésitez pas à en faire part au manipulateur(trice) ou au médecin qui vous prendra en charge lors de votre examen.

Si vous êtes enceinte ou en cas de présomption de grossesse (retard de règles) il est impératif de le signaler avant de passer votre examen. Pour les femmes en âge de procréer,  afin de limiter tout risque,  il est conseillé de réaliser les examens utilisant les rayons X, dans les 10 premiers jours du cycle.